Vous adorez la mode, mais vous avez conscience que cette industrie est très polluante ? Il est peut-être temps pour vous de passer à la mode éthique et d’acheter des vêtements plus écoresponsables. En France et dans le monde, de plus en plus de marques et de créateurs proposent des produits textiles plus respectueux des hommes et de l’environnement et avec une durée de vie plus longue. Vos vêtements peuvent donc maintenant venir de filières de production plus responsables et utiliser des matières naturelles comme le coton bio ou la fibre de bambou. Alors, et si on achetait moins, mais mieux ? On vous explique comment passer à un dressing plus durable et à suivre une mode éthique.

La mode éthique, qu’est-ce que c’est ?

Le concept de mode éthique fait son apparition dans les années 90 avec certaines grandes marques comme Patagonia. Cette marque californienne d’équipements sportifs est une des premières à se lancer dans l’écoconception de ses produits en créant des vêtements en coton bio et en PVC recyclé et en assurant gratuitement la réparation de ses vêtements. Elle s’engage par ailleurs activement pour la protection de l’environnement. En 2013, l’effondrement d’une usine de textile au Bangladesh fait plus de 1 000 morts et plus de 2 000 blessés et une conscience collective commence à s’éveiller sur la nécessité de changer la mode du pas cher et jetable. En effet, la fast fashion, ce sont des vêtements low cost produits dans des conditions de travail déplorables dans des pays en voie de développement, des collections toujours plus nombreuses générant un bilan carbone élevé et un énorme gâchis en matière de recyclage des vêtements. Récemment, de grands noms de la haute couture sont aussi passés à la mode éthique et ont créé des défilés eco-friendly, comme la styliste britannique Stella McCartney avec ses matières naturelles et recyclées ou le créateur belge Dries Van Noten avec ses fausses fourrures.

La mode éthique, qui apparaît en réaction à la fast fashion, englobe en fait différents termes de la mode responsable : 

  • la mode équitable, qui vise à améliorer les conditions de vie des travailleurs du textile
  • la mode écologique, qui cherche à réduire son impact environnemental 
  • la mode recyclée, qui fabrique des vêtements à partir de vêtements existants
  • la mode durable, qui limite le nombre de collections et incite à acheter moins, mais de meilleure qualité
  • la mode locale, qui favorise le Made in France et les circuits courts

La mode éthique a essentiellement pour but d’améliorer deux types de conditions : les conditions sociales et les conditions environnementales. Dans le domaine social, la mode éthique suit les principes du commerce équitable, à savoir procurer un salaire suffisant et des droits sociaux aux travailleurs du textile et interdire le travail des enfants. Les articles fabriqués peuvent être labellisés « Commerce équitable » comme pour le coton ou bénéficier des critères de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), qui sont moins contraignants. En matière environnementale, les acteurs de la mode éthique cherchent à réduire leur empreinte écologique par l’utilisation de matières premières saines (biologiques notamment) ou recyclées, un respect des milieux naturels d’origine, une faible consommation d’eau et un transport limité.

Comment avoir un dressing plus éthique ?

1 – On achète moins de vêtements

La première option pour un dressing plus éthique est, vous vous en doutez, d’acheter moins de vêtements. Si vous aimez la mode ou si vous êtes serial shopper, passer à la slow fashion risque d’être quelque peu difficile pour vous. Pourtant, on peut acheter moins, mais mieux, en sélectionnant avec soin chaque vêtement acheté et en vérifiant son caractère éthique. Et en plus, en achetant des vêtements de qualité, vous vous assurez de leur plus grande durabilité. Oui, on peut être fan de mode et minimaliste. Et si vous décidiez par exemple que toute votre garde-robe doit tenir dans une seule armoire ? Cela nécessite sans doute de faire un premier tri dans les vêtements que vous possédez déjà. Tout comme pour éviter le gaspillage alimentaire ou apprendre à consommer en vrac, vous devez avant tout désencombrer vos placards. Eh oui, le gaspillage ne se produit pas que dans nos assiettes : nous avons également tendance à accumuler des vêtements que nous ne mettront jamais. Alors, on retrousse ses manches, et au boulot ! Pour cela, vous pouvez vous inspirer de la méthode KonMari inventée par la Japonaise Mari Kondo. Dans sa méthode de rangement désormais mondialement connue, elle conseille de ne garder que les vêtements qui nous procurent de la joie.

2 – On achète des vêtements d’occasion

Une des grandes tendances actuelles de la mode éthique est d’acheter des vêtements d’occasion. On pense tout d’abord aux magasins physiques : dépôts-ventes (très intéressants notamment pour nos enfants qui grandissent très vite), friperies, boutiques Emmaüs… A priori, les boutiques de seconde main ne font pas rêver grand monde, mais en fouillant bien on peut trouver de jolies pièces pas chères, parfois de grandes marques. Vous pouvez également participer à des vides dressings près de chez vous. Enfin, de nombreux sites en ligne vous permettront d’acheter des vêtements d’occasion. Le plus célèbre d’entre eux est Vinted. Vous trouverez aussi des sites qui proposent des vêtements plus haut de gamme comme Videdressing ou Vestiaire Collective. 

3 – On loue certains vêtements 

Qui n’a jamais retrouvé une robe ou un costume abandonné au fond de son dressing après n’avoir été porté qu’une ou deux fois ? Pour éviter cela, vous avez la possibilité de louer certains vêtements un peu exceptionnels sur des sites en ligne : vêtements de marque, de grossesse ou de soirée… Ce système de penderie collective vous permettra de limiter le gâchis ou de varier les plaisirs à moindres frais. Les vêtements que vous louez sont bien évidemment nettoyés dans un pressing avant envoi et vous payez votre location au forfait ou à la pièce.

4 – On achète éthique

Les marques classiques proposent certaines gammes ou certains vêtements éthiques. Regardez bien les étiquettes de leurs vêtements. En parallèle, de plus en plus de marques éthiques se développent et l’offre devient de plus en plus importante. Le coût élevé de ces vêtements peut être un frein pour vous, mais si vous achetez moins, cela ne vous reviendra pas forcément plus cher. Et si le nombre de clients augmente, les prix de ces vêtements éthiques vont fatalement finir par baisser. Pour découvrir des marques écoresponsables, nous vous conseillons de visiter le site SloWeAre, entièrement dédié à la mode éthique. Il référence les boutiques par ville et vous permet de trouver celles près de chez vous.

 

Si vous aussi vous en avez marre de la fast fashion et que vous souhaitez vous habiller en mode slow, de nombreuses options s’offrent à vous pour une garde-robe plus éthique : acheter moins, acheter d’occasion, louer, acheter éthique. Vous aurez ainsi la satisfaction d’aider des personnes à vivre dignement du fruit de leur travail tout en protégeant l’environnement. Alors, vous passez quand à la mode éthique ?

Les questions de Nousagi :

Prêt à suivre une mode plus éthique ? Si vous avez déjà adopter cette manière de consommer, quelles sont vos astuces pour garder le cap ?